IODINES

Téléphone au volant : permis confisqué

Téléphoner au volant, envoyer ou lire des sms, des habitudes dangereuses que plus de la moitié des automobilistes reconnaissent faire ou avoir faites.

 

Un conducteur qui utilise son téléphone a trois fois plus de risques d’avoir un accident. Lire un message en conduisant est encore plus dangereux car le risque d’accident est multiplié par 23 ! Cela vous oblige à détourner les yeux de la route pendant en moyenne cinq secondes : le temps suffisant pour parcourir 70 m en ville. Faites le test sur le site de la Sécurité Routière

 

Pour rappel conduire avec un téléphone en main (sans autre infraction) est déjà puni d’une amende de 135 euros et d’un retrait de trois points de permis. 

Mais depuis le 22 Mai 2020, le ministère de l’Intérieur a décidé de durcir les règles :

Rétention du permis de conduire pour les conducteurs tenant un téléphone en main en commettant en même temps une autre infraction au code de la route en matière de règles de conduite des véhicules, de vitesse, de croisement, de dépassement, d’intersection et de priorités de passage. Constatée par les forces de l’ordre, cette rétention pourra être suivie d’une suspension du permis de conduire pour une durée maximale de six mois. ​​

Selon l’Observatoire Sanef des comportements sur autoroute 2019, 6 % des conducteurs tiennent leur téléphone en main et même 15 % parmi les conducteurs de poids lourds. Plus de la moitié des personnes interrogées reconnaissent téléphoner en conduisant et un peu moins d’un tiers (31 %) lisent leurs mails ou leurs SMS.

 

Pour votre sécurité et celle des autres,  un petit rappel les bons gestes à adopter avant de prendre le volant :

  • brancher son GPS avant de démarrer 
  • mettre son téléphone sur silencieux et le laisser dans sa poche ou son sac à main
  • utiliser l’option “Ne pas déranger en voiture” disponible sur certains smartphones